Vélo et Urologie

Nous avons rencontré le Docteur Daniele Porru, Spécialiste en Urologie à l’hôpital S. Matteo de Pavie, pour approfondir la question du lien entre l’utilisation intense du vélo et la santé des voies urinaires.

 

Le lien entre Urologie et cyclisme est un sujet peu traité dans la littérature scientifique. Plusieurs études ont toutefois été menées sur certains troubles de la sphère génitale et urinaire, concernant tant le sexe masculin que féminin, pour enquêter sur leur lien éventuel avec la pression exercée par la selle sur le périnée.

Dissipons immédiatement tout malentendu et répétons que faire du vélo est une activité salutaire sous tous les points de vue. C’est un exercice excellent pour l’appareil respiratoire, cardiovasculaire et musculo-squelettique.

Quant aux rapports de ce sport avec la sphère urologique, il faut avant tout comprendre comment est formée l’innervation de la région cutanée périnéale.

Le nerf pudendal est un nerf mixte composé de fibres motrices et de fibres sensitives. Il présente des ramifications à l’arrière du périnée et d’autres à l’avant qui touchent les organes génitaux externes.

Une compression excessive ou des microtraumatismes répétés subis par ce nerf, peuvent causer des fourmillements et une sensibilité réduite de la région pelvienne, accompagnés d’une sensation de gêne jusqu’au niveau des os pelviens.

 

Quel est le rôle du vélo dans tout ça ?

Pour pouvoir répondre, il faut prendre en compte la structure de la selle et la conformation des os pelviens, qui varie d’une personne à l’autre. Outre bien entendu le rôle joué par le poids du corps et la position d’assise, qui peuvent produire des effets différents sur les divers tissus du périnée.

D’après les études disponibles, il ressort que dans tous les cas la structure de la selle revêt une importance significative.

Si, selon les statistiques, un rembourrage plus ou moins épais ne semble pas avoir d’influence particulière, la dimension et la conformation font quant à elles la différence. Une selle de la bonne taille par rapport à la largeur du bassin, avec trou central de « décharge », garantit une assise convenable, avec une juste distribution du poids du corps sur les deux ischions pour réduire la compression sur le périnée.

En fait, les études scientifiques ont démontré qu’il existe une différence statistiquement significative sur l’impact des ennuis perçus entre les selles de ce type et les modèles traditionnels.

 

Doit-on se faire du souci en cas d’apparition d’ennuis ? Conseils ?

Il s’agit en général de problèmes momentanés et réversibles. S’ils deviennent chroniques, c’est qu’il y a une prédisposition, autrement dit le concours d’un autre facteur de risque sous-jacent. L’activité cycliste ne représente dans ce cas que l’élément déclencheur, il faut alors consulter un spécialiste.

Conformation du bassin ou de la colonne vertébrale, asymétrie des membres, traumatismes pelviens ou sacro-coccygiens, hypertrophie de la prostate, autant de problèmes qui peuvent concourir à l’apparition d’ennuis, c’est sur eux qu’il faut se concentrer.

Un conseil pratique et de bon sens consiste à évaluer les sensations ressenties dès les premiers kilomètres de sortie, et voir au bout de combien de temps les symptômes se manifestent. Autrement dit, un seuil d’une heure est une chose, rester en selle pendant une demi-journée avant de ressentir une gêne quelconque en est une autre. En tout cas, mieux vaut interrompre son activité si l’on ressent une gêne, et changer de « stratégie » en choisissant une selle plus adaptée à sa structure physique.

Donc, pas de panique : la présence de symptômes ne doit pas nous inquiéter. Il ne faut pas supprimer l’activité mais la personnaliser. Il faut pour ainsi dire la tailler « sur mesure » pour ne pas compromettre ses nombreux bienfaits.

Summary
Vélo et Urologie | Santé en selle – Selle Italia
Article Name
Vélo et Urologie | Santé en selle – Selle Italia
Description
Nous avons rencontré le Docteur Daniele Porru, Spécialiste en Urologie à l'hôpital S. Matteo de Pavie, pour approfondir la question du lien entre l'utilisation intense du vélo et la santé des voies urinaires.
Author
Publisher Name
Selle Italia
Publisher Logo

« Page précédente

Scegli il tuo paese

Europe

c'est aussi

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires