Les selles pour les femmes: la largeur du bassin

La santé en selle

Pour choisir la selle idéalepour une femme, un lieu commun concerne la largeur du bassin chez les femmes qui, d’après certains, serait plus large que celui des hommes.
C’est faux, et prouve qu’il est possible de rater complètement les évaluations si l’on n’effectue aucun examen approfondi et multidirectionnel.
En effet, l’erreur naît de l’observation anatomique du bassin des hommes et des femmes, il ne contextualise pas le corps de l’individu dont le bassin fait partie intégrante.
Pour mieux éclaircir ce concept, il faut diviser l’explication en deux parties.

Quelles sont les différences entre les hommes et les femmes?

Sans l’ombre d’un doute, la conformation du bassin chez les femmes est différente de celle des hommes, pour les raisons que nous tous connaissons.
En ce qui concerne le cyclisme, nous observons que la zone de contact, en particulier la zone pubienne et les deux grandes tubérosités ischiatiques, présente quelques différences.
Chez l’homme l’arc ischiatique, c’est-à-dire cette sorte de petit pont qui joint les deux tubérosités ischiatiques, est plus étroit à la base et avec une hauteur de la voûte très prononcée. Chez les femmes, en revanche, l’arc ischiatique est plus bas avec une base plus ouverte.
Cet aspect morphologique différent a poussé de nombreux « illustres » personnages du monde du cyclisme à soutenir que la distance des ischions chez les femmes est supérieure à celle des hommes, mais tout ceci est vrai uniquement si les deux bassins, chez l’homme et chez la femme, ont la même taille.
Mais étant donné que pour plus de 70 % des femmes (notamment parmi les femmes cyclistes) la taille corporelle moyenne, et par conséquent celle du bassin, est nettement inférieure à la moyenne, il en résulte que la distance moyenne des deux tubérosités ischiatiques des femmes n’est pas plus ample que celle des hommes.

La confirmation de la science

Une étude menée sur un échantillon de population cycliste multiethnique de 49 785 personnes divisée entre hommes et femmes a démontré que le pourcentage plus élevé d’hommes (24 %) a une distance des ischions de 121 mm, alors que 24% des femmes indiquent une valeur de 111 mm.
Si l’on élargit légèrement l’éventail on peut remarquer que 61 % des hommes ont une valeur comprise entre 116 et 126 mm, alors que chez 60 % des femmes cette valeur est comprise entre 106 et 116 mm.
Pour conclure, même les données scientifiques confirment définitivement ce que nous avons anticipé plus haut, c’est-à-dire que le bassin des femmes est moyennement plus étroit que celui des hommes, tout simplement parce que la taille corporelle moyenne chez les femmes est inférieure à celle des hommes.

Approfondissez l’argument: idmatch Bike Lab

 

 

Selle Italia

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires