Les cuissards + la selle: le couple gagnant du confort

Tips&Go

La selle est le point de contact le plus important entre le corps humain et le vélo, c’est d’elle que dépendent le confort et la prestation, et nous ne nous lasserons jamais de répéter que le choix de la taille et du modèle idéal ne peut être négligé mais il doit être fait selon les mesures anthropométriques de chaque cycliste et au type d’activité exercée.

Ceci dit, il faut souligner qu’il existe d’autres variables à prendre en considération, en mesure de compromettre la qualité de la selle et de générer des problèmes et des troubles de différentes natures.

Avant tout, le montage de la selle elle-même : des erreurs de positionnement peuvent fausser l’assise et l’appui des ischions, provoquant ainsi des pressions et des écrasements anormaux des tissus mous de la zone périnéale.

Il y a ensuite la tenue : la selle est l’union entre le vélo et le corps, mais qu’en est-il du fond de cuissard des shorts ? Un élément, qui durant tout le pédalage est en contact avec notre peau doit posséder des caractéristiques spécifiques qu’il ne faut certainement pas négliger.

Pour nous, pédaler avec la selle idéale mais avec un fond de cuissard non adapté peut avoir des conséquences tout comme il serait absurde de penser que les cuissards de haute qualité peuvent éliminer les gênes d’une mauvaise selle.

Le choix des cuissards ?

Mis à part, bien entendu, la recommandation de les essayer avant de les acheter, en contrôlant par exemple que les élastiques des jambes ne sont pas trop serrés et qu’ils s’adaptent de façon générale nous permettant d’être à l’aise, il faut tout de même approfondir l’argument « fond de cuissard ».

Sur ce thème les analogies avec le choix de la selle ne manquent pas.

La partie plus rembourrée doit correspondre ici aussi aux deux protubérances ischiatiques, pour fournir un appui confortable dans les points de pression majeure de l’assise.

Comme pour la selle, un autre critère d’évaluation important, en plus de la conformation physique est le temps passé à vélo. La densité et l’épaisseur du matériau varient en fonction du nombre d’heures passées à pédaler.

Chaque activité nécessite un fond de cuissard spécifique, les fonds de cuissard de route sont plus épais sur la partie frontale et centrale pour protéger au mieux la zone périnéale lorsque l’on pédale en position abaissée ; à l’inverse, les fonds de cuissard rembourrés sur la partie postérieure s’adaptent plus au VTT pour une position qui est généralement plus reculée.

Pour des raisons évidentes, les femmes et les hommes nécessitent également d’une forme et d’une ergonomie différente.

Le matériau avec lesquels sont réalisés les fonds de cuissard de bonne qualité est la mousse polyuréthane très élastique, qui se comprime facilement mais retrouve sa forme d’origine dès qu’elle n’est plus soumise à la pression. Un bon fond de cuissard doit être transpirant et sécher rapidement pour éviter les irritations.

La crème « peau de chamois »

Pour diminuer le frottement et les irritations, de nombreux cyclistes appliquent sur la peau des produits anti-friction appelés crème « peau de chamois », qui forme une pellicule en mesure de réduire le frottement sur le fond de cuissard. Ces crèmes ont généralement une action antibactérienne qui simplifie ensuite le lavage du cuissard mais nous conseillons tout de même de vérifier que les composants sont compatibles avec le matériau du fond de cuissard.

Il est préférable de le laver immédiatement après utilisation, en évitant ainsi de laisser sécher les cuissards dans la corbeille à linge ; mieux vaut utiliser un cycle délicat, au lave-linge, à l’eau tiède est un détergent neutre, sans utiliser d’assouplissant ; nous conseillons aussi de pas les étendre au soleil pour éviter de trop sécher la mousse.

Selle Italia

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires