Comment m’habiller aujourd’hui?

Le plaisir d’une sortie en vélo dépend aussi des vêtements qu’on porte. Se couvrir trop ou trop peu peut compromettre le confort du pédalage, tout autant qu’une selle inadaptée.

 

Chaque fois qu’il doit se préparer pour sortir, le cycliste est assailli par un doute shakespearien : comment m’habiller aujourd’hui ?

La question peut sembler superflue pour un sport plutôt minimaliste sur le plan vestimentaire. Pourtant, ne pas se tromper de tenue est fondamental pour le bien-être pendant la sortie et pour la santé.

Les passionnés savent bien que l’été, avec la chaleur, le problème ne se pose pas par manque d’alternative : ou on reste chez soi ou on porte à même la peau le maillot léger zippé classique qu’on peut ouvrir dans les montées et on transpire de toute façon. Tout au plus, si on arrive en altitude, on peut avoir dans sa poche un blouson léger pour se protéger du vent en descente ou d’un orage imprévu.

Au printemps et en automne, quand la température change souvent au cours d’une journée, le choix est plus complexe : il vaut mieux s’habiller en conséquence pour ne pas être gêné.

Il ne faut donc pas exagérer, ni dans un sens ni dans l’autre, et éviter à la fois de transpirer et d’avoir froid. La belle affaire, direz-vous. Pourtant, trouver le bon équilibre n’est pas toujours simple. Un jour, on oublie le blouson en Gore-tex dont on aurait eu tellement besoin, une autre fois, le parcours se transforme en sauna…

L’hiver ? Actuellement, les périodes très froides sont plus courtes, même au nord. Les irréductibles peuvent donc continuer à pédaler toute l’année, pratiquement sans interruption, grâce à des vêtements techniques de plus en plus confortables.

 

Quelques conseils

Nous ne prétendons certes pas dispenser ici de sages conseils à ceux qui ont déjà une grande compétence vestimentaire acquise au fil des années et des milliers de kilomètres parcourus. De plus, le froid et la chaleur sont des sensations très subjectives, il est donc impossible de généraliser et de proposer des tableaux d’habillement par tranche de température.

Nous ne pouvons que rappeler ce vieil adage, toujours valide : « si vous n’avez pas un peu froid pendant les 5 premiers kilomètres, vous êtes trop couvert ».

Voici juste quelques conseils simples, issus de mon expérience personnelle et des sorties gâchées par une tenue mal choisie…

 

Où les ranger ?

À moins d’avoir une voiture à sa disposition pour la logistique, sortir le matin couvert puis se déshabiller pendant la journée signifie transporter les vêtements qu’on ne porte plus et les glisser dans ses petites poches arrière. Moins on doit en enlever, mieux c’est. Pour moi, tout a changé quand j’ai commencé à utiliser des sous-vêtements en microfibre ou en capilène. Ils sont fantastiques : chauds quand il le faut et respirants quand la température monte. Avec un polo léger ou épais, voire coupe-vent selon le climat, il couvre toutes les situations de demi-saison.

 

Mettre et enlever

Pédaler longtemps est très agréable quand il fait froid le matin mais que faire quand la température monte en fin d’après-midi ? C’est un vrai problème.

Les jambières et les manchettes amovibles sont la solution miracle : vous les enfilez quand vous sortez, vous les enlevez quand vous n’en avez plus besoin et vous les glissez dans votre poche. Génial.

 

Les mains et les pieds
Quand il fait très froid, il faut aussi penser à protéger ses mains et ses pieds. Je n’aime pas trop les gros gants ni le guêtres. Pour les mains, privilégier la sensibilité de la conduite : un gant trop rembourré peut gêner le freinage et les changements de vitesse. Il vaut mieux choisir des vêtements techniques, par exemple des gants de ski alpin, légers mais bien adaptés aux très basses températures.

Idem pour les pieds : des bonnes chaussettes thermiques valent mieux que des guêtres en néoprène qui sont supposées éviter la transpiration des pieds mais qui créent à la longue plus de désagréments que de bien-être…

 

S’habiller 2.0

Enfin une idée amusante. Il existe une appli pour smartphone dédiée aux anxieux : what to wear cycling. Elle donne des conseils vestimentaires personnalisés adaptés au type de sortie, aux conditions et aux prévisions météo locales. Un peu comme une maman qui habille ses enfants pour partir à l’école. Vous pouvez la tester mais nous déclinons toute responsabilité….

Summary
Comment m'habiller aujourd'hui? | Santé en selle – Selle Italia
Article Name
Comment m'habiller aujourd'hui? | Santé en selle – Selle Italia
Description
Le plaisir d'une sortie en vélo dépend aussi des vêtements qu'on porte. Se couvrir trop ou trop peu peut compromettre le confort du pédalage, tout autant qu'une selle inadaptée.
Author
Publisher Name
Selle Italia
Publisher Logo

« Page précédente

Scegli il tuo paese

Europe

Trouvez l'idmatch dealer le plus proche et réservez un rendez-vous

c'est aussi

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires