Applis pour le cyclisme : les tops 3

Les Applis pour smartphone dédiées au cyclisme se répandent de plus en plus rapidement même parmi les passionnés plus très jeunes. Pour une raison très simple, elles sont faciles à utiliser et ont un charme « social » qui stimule les performances et la compétitivité.

 

Il était une fois le cyclo-ordinateur, que tout le monde appelait affectueusement « le petit ordinateur ». Compagnon fidèle de toute une vie en selle, adieu. C’est au tour à présent du cyclisme 2.0 (ou 3.0 peut-être… on finit par s’y perdre…), sous forme d’Applis pour smartphone de plus en plus sophistiquées et séduisantes. L’amélioration progressive des nouveaux dispositifs, a mené à un processus « darwinien » de sélection naturelle, où les outils moins souples et adaptables risquent l’extinction. Nous emportons tous notre smartphone lors de nos sorties : quelle meilleure optimisation que d’avoir une seule chose qui peut tout faire ?

Les nouvelles plateformes ont un potentiel infini et sont amusantes à utiliser. Outre que « diablement » sociale. Un point essentiel pour un sport comme le nôtre, où nous sommes tous compétitifs et où le partage, la confrontation et, avouons-le, la rivalité, sont omniprésents.

Il est ainsi possible de garder trace de son propre historique, en mémorisant les parcours, les distances, les dénivelés, les moyennes, en mesurant sa performance et en jetant un coup d’œil sur les résultats de nos amis, ou de parfaits inconnus, sur les mêmes parcours.

Sans oublier la possibilité d’interfacer le tout avec son cardiofréquencemètre, pour créer des programmes d’entraînement numériques.

N’exagérons pas…

L’addiction aux Applications se propage… attention toutefois à ne pas trop se laisser influencer. Même quand on se balade seul, se connecter à son application préférée signifie renoncer au plaisir subtil de la solitude, se mettre volontairement sous une loupe, risquer de se sentir toujours obligé à se dépasser.

Il y en a même, qui pour se rendre intéressants aux yeux de la Communauté, s’adonnent au « dopage numérique », en faussant les traces originales de Strava, en gonflant les moyennes avant de les télécharger à nouveau, pour être premiers dans les segments les plus prestigieux.

Il faut être malade…

Les Applis, une véritable drogue dont on ne peut plus se passer. Mais pourquoi ne pas essayer de laisser de temps en temps ce sacré (ou maudit ?) téléphone chez soi pour retrouver cette sensation de paix qu’on éprouve en pédalant sans être continuellement épié par un Big Brother qui n’en finit pas de juger ?

 

Jetons un coup d’œil sur les Applis les plus répandues et les plus utilisées par les accros du vélo.

 

Strava

Un petit bijou must have. Destiné aux passionnés de cyclisme et de running, il enregistre 3 millions d’activités par semaine. Il compte de nombreux professionnels parmi ses utilisateurs.

Tout en offrant les fonctions classiques de nombreuses applis GPS similaires, il occupe « en force » la première place du classement, en raison des chiffres bien entendu et d’une idée de base simple et géniale. Mettre en compétition virtuelle tous les inscrits, en établissant un classement général des temps enregistrés sur les routes ou sur les côtes plus en vogue, les célèbres « segments ».

Comme il est pompeusement indiqué dans le site de l’application, il y a deux époques dans l’histoire des sports d’endurance : avant les segments et après les segments.

 

Runtastic

Plus proche du concept de cyclo-ordinateur traditionnel, Runtastic est en fait née pour le fitness et le running, et même si elle offre aujourd’hui à ses 70 millions d’utilisateurs deux versions distinctes dédiées au VTT et au vélo de route, elle est nettement destinée à s’interfacer avec les dispositifs portables.

Elle est tout de même formidable pour les cyclistes, avec ses 50 fonctions et plus, les données sur les performances, les distances, les temps, les moyennes et les pentes, avec des tas de graphiques à utiliser pour les entraînements et commande vocale pour garder ses mains libres.

La consultation de cartes hors ligne des parcours est parmi ses caractéristiques les plus appréciées.

 

Sports Tracker

Sur la troisième marche du podium, on trouve des dizaines d’applications semblables entre elles avec les « traditionnelles » fonctions de géolocalisation : Map my ride, B.iCycle, My tracks, Endomondo, etc. mais, parmi celles-ci, Sports Tracker mérite une mention spéciale.

Nous y sommes tout particulièrement attachés car, lancé en 2004, il s’est avéré un véritable pionnier qui a tracé la voie à beaucoup d’autres (Strava et Runtastic remontent à 2009), et à l’époque, il était vraiment innovant.

Il est un peu dépassé maintenant, mais il peut compter sur un noyau dur d’utilisateurs répandus dans le monde entier, qui donnent un sens à la notion de « partage » de l’application.

Il offre aussi un service gratuit d’archivage en ligne des « séances d’entraînement ».

Summary
Applis pour le cyclisme : les tops 3 | Technologie en selle – Selle Italia
Article Name
Applis pour le cyclisme : les tops 3 | Technologie en selle – Selle Italia
Description
Les Applis pour smartphone dédiées au cyclisme se répandent de plus en plus rapidement même parmi les passionnés plus très jeunes. Pour une raison très simple, elles sont faciles à utiliser et ont un charme « social » qui stimule les performances et la compétitivité.
Author
Publisher Name
Selle Italia
Publisher Logo

« Page précédente

Scegli il tuo paese

Europe

Trouvez l'idmatch dealer le plus proche et réservez un rendez-vous

c'est aussi

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires