6 erreurs à ne pas commettre en vélo

Le vélo de course, c’est avant tout la liberté et l’indépendance d’une sortie en plein air et la certitude que cet objet simple et léger peut vous emmener n’importe où si vos jambes sont capables de le faire avancer.

Il ne faut cependant pas confondre cette liberté de l’esprit et du corps avec l’impression qu’on faire tout ce qu’on veut en vélo.

Le vélo ne nous isole pas du monde environnant dans lequel circulent des voitures, des motos, d’autres vélos et des piétons. À chaque sortie, nous devons affronter le trafic routier, la signalisation à respecter et nous comporter en conséquence, de façon à éviter les risques pour nous et pour les autres.

Les statistiques de l’Istat montrent que le nombre d’accidents graves en vélo augmente. Nous allons donc évoquer les habitudes et les comportements qui sont le plus souvent à l’origine de problèmes pendant les sorties et qu’il faut absolument éviter.

 

Ne pas porter de casque

Légers, bien aérés, avec un design souvent recherché et sportif, les casques font indiscutablement partie, depuis des années, de l’équipement standard des cyclistes.

Ne pas porter cette simple protection peut vous coûter cher, même pour une chute banale à basse vitesse.

La loi ne l’a pas encore rendu obligatoire mais y renoncer est une négligence impardonnable.

N’oubliez pas que, quelque soit le type de casque que vous choisirez, il ne vous protégera que s’il est à votre taille (il ne doit pas bouger quand vous secouez la tête) et si vous le serrez bien sous le menton.

 

Téléphoner

Quand le téléphone portable sonne dans votre poche arrière, c’est tentant de le prendre et de répondre, mais attention. Le code de la route l’interdit. Comme en voiture, vous encourez une amende et – peu de gens le savent – le retrait de 5 points de votre permis de conduire. Mis à part le problème légal, ce n’est pas une bonne idée de manipuler le téléphone tout en pédalant à vive allure pour ne pas perdre le contact avec vos compagnons de route.

Un instant de distraction et c’est la chute. Arrêtez-vous au bord de la route et répondez tranquillement, c’est préférable. Il suffit de siffler et les autres vous attendront.

 

Se retourner

Statistiquement, beaucoup d’accidents ont lieu quand le cycliste se retourne pour regarder derrière lui en se déplaçant vers le centre de la route.

Pourquoi ne pas utiliser plutôt un rétroviseur ? Cet accessoire fondamental pour notre sécurité suscite encore un peu de méfiance, comme le casque il y a 25 ans. C’est sans doute encore une fois une question de temps et d’habitude.

La peur de gâcher son look n’a aucune raison d’être puisqu’il existe désormais des rétroviseurs au design original et élégant, par exemple l’Eyelink, totalement intégré aux commandes.

 

Pédaler côte à côte

Trop souvent, l’envie de bavarder avec les autres cyclistes du groupe nous amène à pédaler côte à côte, ce qui est d’abord une entrave à la circulation mais aussi un véritable danger pour nous et pour les automobilistes qui sont obligés de s’écarter pour nous doubler.

Si le bon sens ne suffit pas à vous convaincre d’abandonner cette habitude dangereuse, rappelez-vous que le code de la route oblige les cyclistes à rouler sur une seule file, sous peine de contravention.

 

Ne pas être suffisamment visible

À la tombée du jour, un vélo sur la route est pratiquement invisible pour les automobilistes. Nous devons en tenir compte pour notre sécurité.

Deux petites led à pile dans une poche, prêtes à être fixées sur le tube de selle et sur le guidon quand le soir tombe, sont une solution sure et peu encombrante.

Selle Italia sait combien il est important d’être parfaitement visible dans toutes les situations pour réduire le risque d’accident. Sur sa ligne de selles Sportourer, le fabricant a ajouté une bande réfléchissante qui permet d’être vu dans les conditions les plus critiques.

 

Ne pas respecter la signalisation

Pédaler sur des routes à grande circulation, dans le flux des voitures et des motos, implique qu’il faut se conformer au code de la route.

On ne se rend pas toujours compte que les vélos sont les véhicules les plus fragiles de la circulation et que respecter les règles, c’est assurer sa sécurité.

Nous devons donc signaler à l’avance que nous tournons avec le bras, respecter les priorités, les passages piétons et les feux, et en cas d’embouteillage, dépasser la file par la droite, en surveillant toujours les portières…

Summary
6 erreurs à ne pas commettre en vélo | Technologie en selle – Selle Italia
Article Name
6 erreurs à ne pas commettre en vélo | Technologie en selle – Selle Italia
Description
Les statistiques de l'Istat montrent que le nombre d'accidents graves en vélo augmente. Nous allons donc évoquer les habitudes et les comportements qui sont le plus souvent à l'origine de problèmes pendant les sorties et qu'il faut absolument éviter.
Author
Publisher Name
Selle Italia
Publisher Logo

« Page précédente

Scegli il tuo paese

Europe

c'est aussi

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires