Masse critique à Milan

La Critical Mass est une sorte de rassemblement spontané de cyclistes urbains, née aux États-Unis et qui s’est récemment répandue également en Italie. L’objectif ? Promouvoir une mobilité durable au sein des villes et revendiquer le droit de circuler à vélo en toute sécurité en marge de la circulation automobile.

 

Milan. Une poignée de héros et de rêveurs se réunit tous les jeudis soir à la Loggia dei Mercanti, à deux pas de Piazza del Duomo, prêts à investir les rues sur des vélos en tous genres.

Naturellement de nombreux fixies, mais aussi des vélos de ville classiques et encore beaucoup de vélos vintage et de selles en cuir, comme ceux que l’on peut voir sur les « routes blanches » de l’Eroica.

En passant dans le coin vers 22h au hasard d’une promenade, on croit brusquement plonger dans les années ’50, époque où les deux roues représentaient encore le moyen de transport privilégié en ville, avant l’avènement de la circulation, de la pollution et des embouteillages.

Ces mêmes embouteillages que l’on subit au quotidien, sans plus y prêter attention, sans même se demander s’il est normal d’en être arrivé là.

Et un embouteillage de vélos ? Là, oui, qu’on serait surpris. On en serait bouche bée. Les vélos qui bloquent les voitures : le monde à l’envers.

C’est justement ce que la « masse critique » du jeudi soir veut affirmer, à savoir le droit de circuler en toute sécurité aux côtés des automobilistes, en bénéficiant d’une même considération, d’un même respect et des mêmes droits, y compris celui de bloquer la circulation, simplement en se déplaçant en masse, tous ensemble.

La Critical Mass est un phénomène spontané, une « coïncidence organisée » née en 1992 aux États-Unis, à San Francisco, à l’initiative d’un groupe de cyclistes urbains qui commença à se rencontrer régulièrement pour pédaler ensemble dans les rues de la ville, portant l’idée que promouvoir l’utilisation du vélo, c’est améliorer la mobilité urbaine et la rendre plus durable.

En Italie, on peut participer à une masse critique à Milan ou dans les nombreuses autres villes qui lui ont emboîté le pas : Rome, Turin, Bologne, Brescia, Cagliari, Bari… Et c’est justement à Bari, qu’aura lieu, lors du week-end du 26-28 mai, la Critical Mass Intergalactique 2017, une espèce de rassemblement mondial des « masses ». Trois jours de fête dédiés aux cyclo-utopistes du monde entier, pour prouver qu’une autre mobilité est réellement possible !

« Page précédente

Scegli il tuo paese

Europe

c'est aussi

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires