Gazprom Rusvelo, les jeunes russes grandissent

La Gazprom – RusVelo est un projet cycliste entièrement composé d’athlètes russes, et elle est de fait la seule équipe de niveau international dans ce pays. Elle met un point d’honneur à miser systématiquement sur les jeunes talents afin de leur offrir l’opportunité de progresser sans exercer de pression.

 

 

Née en 2009, la Gazprom Rusvelo détient la licence d’équipe continentale professionnelle et peut ainsi participer aux courses du circuit UCI, mais également, sur invitation, aux événements du World Tour, comme cela a été le cas lors des éditions 2016 et 2017 du Giro.

Et c’est justement à l’occasion de la course rose de 2016 qu’Alexander Foliforov, vingt-trois ans, a remporté le contre-la-montre en côte de l’Alpe de Siusi.

Cette victoire n’est pas un hasard, parce que la Gazprom Rusvelo s’est donné un objectif bien précis dès le début : miser sur les jeunes coureurs russes, en leur offrant le meilleur environnement pour évoluer sans subir de pressions et avoir la possibilité d’exprimer leur vraie valeur.

La saison 2017 avait commencé avec un classement parmi les dix premiers dans toutes les étapes de plaine du Tour d’Abu-Dhabi, puis avec la participation d’Ivan Rovny à l’incroyable échappée de 260 km à la Milan-Sanremo.

Mais l’équipe doit son résultat le plus prestigieux à Roman Kustadinchev, qui a remporté en mars 2017 après une impressionnante chevauchée solitaire la première édition des Strade Bianche di Romagna, une sorte de Paris-Roubaix Espoirs (moins de 23 ans). Ce qui témoigne de l’attachement de l’équipe à soutenir les jeunes talents.

Au Giro 2017, les coureurs de la Gazprom ne se sont pas distingués par des victoires d’étape, mais ils ont été de toutes les échappées. En particulier Pavel Brutt et Evgeny Shalunov, qui ont participé à 4 tentatives chacun ; Pavel a même remporté le prix échappée, après avoir accumulé le plus grand nombre de kilomètres devant le peloton.

 

Et la selle ?

Comme dans toutes les équipes professionnelles, entre entraînements et courses, les km parcourus au cours d’une année sont considérables : 3500 – 4000 en moyenne chaque mois, avec des athlètes qui passent jusqu’à 7 heures par jour sur leur selle, multipliées par 365 jours de l’année. C’est énorme.

Il est logique que la selle ait une influence décisive sur la performance : imaginez ce que cela impliquerait de rester assis toute une journée sur quelque-chose d’inconfortable…

Se tromper de selle, c’est risquer de vives douleurs et les cas d’abandon d’un athlète pour cette raison sont loin d’être rares.

Voilà pourquoi il vaut mieux évaluer attentivement le modèle le mieux adapté aux caractéristiques de chaque cycliste.

Le team russe utilise habituellement 13 selles différentes, toutes de marque Selle Italia : ce grand éventail permet à chaque membre de l’équipe de faire le choix du modèle le plus adapté, qui sera ensuite utilisé pour tous les types de parcours. Au-delà des préférences personnelles, il existe naturellement des différences de forme et de structure : il n’y a pas de recette secrète pour la selle parfaite. Le choix s’opère en fonction des caractéristiques anatomiques de chacun, et en cela le système scientifique idmatch est d’un grand soutien.

La top 3 des selles choisies par Gazprom Rusvelo ?

SLR Team Edition, Turbomatic Gel Flow et Flite.

 

 

« Page précédente

Scegli il tuo paese

Europe

c'est aussi

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires