Un vélo neuf… Quel cadre choisir ?

Nous avons trouvé récemment, dans une revue de cyclisme, un article sur le matériau des cadres qui commençait par ces mots : « L’époque des cadres en acier est révolue… ».

Stop. Inutile de poursuivre la lecture. L’acier est toujours d’actualité, il retrouve même toute sa place grâce avec développement des granfondo sur chemins de terre, type eroica & Co, où les vélos vintage sont à l’honneur.

On peut alors s’interroger : « Quel est le meilleur matériau pour les cadres, qu’est-ce que je dois choisir pour mon nouveau vélo ? ».

La question est mal posée. Il faudrait plutôt se demander : « qu’est-ce que je veux faire avec mon vélo », on parlera du cadre après.

Commençons par le commencement.

En gros, il n’y a que trois gammes de matériaux à notre disposition : l’aluminium, le carbone et l’acier, comme au bon vieux temps. Chacun a ses particularités et ses caractéristiques. Il y a aussi le titane et le magnésium pour des créneaux très particuliers…

Comment choisir?

Les amateurs choisissent souvent leur cadre en fonction de leurs goûts et des modes plutôt que de leurs besoins réels. Pour un achat raisonné, il faut analyser les caractéristiques de chaque matériau et l’étudier par rapport à l’usage qu’on compte faire de son nouveau vélo.

Le poids est important mais ce n’est pas le seul critère de choix. Sur ce plan, le carbone arrive indiscutablement en tête. Il y a d’autres éléments essentiels dont il faut tenir compte : l’élasticité, la résistance et la durée. Nous allons les analyser en détails.

L’acier

Les vélos ont depuis toujours été fabriqués en acier. Ce fut une des fiertés du Made in Italy, au moins jusqu’en 1986, année où Greg Lemond remporta le Tour de France pour la première fois sur un cadre en carbone fabriqué en France.

L’acier a des qualités incomparables, encore aujourd’hui : facilité d’usinage et de soudage, élasticité, robustesse et durée exceptionnelles, faible coût de fabrication, et surtout, possibilité de fabriquer des vélos entièrement sur mesure grâce à une précision exceptionnelle de l’assemblage des tubes. Selon de nombreux spécialistes, le vélo parfait ne peut être qu’en acier, surtout pour le cyclotourisme.

Seules les limites de poids ont permis au carbone et à l’aluminium de dépasser ce merveilleux matériau.

Aluminium

Beaucoup plus léger que l’acier, l’aluminium (un alliage composé de plusieurs minerais, silice, magnésium, cuivre, etc.) a conquis une tranche de marché conséquente grâce à son excellent rapport qualité-prix qui a permis le développement des ventes des vélos de série. Il convient parfaitement au cycliste moyen qui souhaite avoir un vélo de qualité.

Sur le plan mécanique, les cadres en aluminium sont plutôt rigides, essentiellement parce qu’ils sont fabriqués avec des tubes oversize pour compenser leur faible résistance. Enfin, l’aluminium ne rouille pas mais se détériore rapidement.

Le carbone

Les cyclistes associent le carbone à la légèreté et à la performance puisque chez les professionnels, ce matériau ne semble pas avoir d’alternative. Il est largement utilisé pour la fabrication des cadres mais aussi des composants, garnitures, pédaliers, leviers de freins, tiges de selle et selles.

Le modèle SP01, par exemple, une toute nouvelle selle Special Performance, a une structure révolutionnaire en deux parties indépendantes avec une suspension link movement. Grâce à des techniques d’usinage d’avant-garde, elle pèse à peine 125 grammes tout en conservant un confort et une résistance élevés.

Le carbone (un matériau composé de fibre de carbone et de résine) a des propriétés exceptionnelles. Il pèse quatre fois moins que l’acier pour une résistance dix fois supérieure. C’est un matériau extraordinaire mais qui ne convient pas à tout le monde. Un cadre en carbone coûte très cher, or il est très sensible aux chocs et à l’écrasement et ne se répare pas.

Il est fait pour ceux qui font beaucoup de vélo et qui vont vite. Les amateurs qui utilisent leur vélo pour faire un petit tour de 50 km le dimanche avec des amis ne doivent pas s’imaginer qu’un vélo en carbone leur permettrait de pédaler sans se fatiguer.

Summary
Un vélo neuf... Quel cadre choisir? | Technologie en selle – Selle Italia
Article Name
Un vélo neuf... Quel cadre choisir? | Technologie en selle – Selle Italia
Description
Le poids est important mais ce n'est pas le seul critère de choix. Sur ce plan, le carbone arrive indiscutablement en tête. Il y a d'autres éléments essentiels dont il faut tenir compte : l'élasticité, la résistance et la durée. Nous allons les analyser en détails.
Author
Publisher Name
Selle Italia
Publisher Logo

« Page précédente

Scegli il tuo paese

Europe

c'est aussi

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires