Selles et autres : la voix des Pro

Nous avons demandé à Pierpaolo De Negri, athlète du Team NIPPO Vini Fantini, quelques curiosités sur la « planète selle ». Sur le rapport d’un professionnel avec cet objet sur lequel il est assis pendant autant d’heures en un an et dont dépend sa performance.

 

Pendant la saison on utilise deux types de selles. La selle utilisée normalement pour s’entraîner, identique au modèle de compétition, et la selle de chrono, qui selon les mesures et la taille du coureur (comme pour moi qui mesure 1,69 de haut) peut être « coupée », c’est à dire de longueur réduite pour se situer à l’intérieur de la plage de recul minimale de l’UCI.

Comme nous l’avons déjà dit, il n’y a pas de différence entre une selle de compétition et une selle d’entraînement. Autrefois, on utilisait la même selle pour l’entraînement et pour la course, car les selles avaient tendance à se déformer au fur et à mesure de leur utilisation et à prendre la forme du coureur qui l’utilisait.

À présent, grâce à des technologies de pointe et à des matériaux innovants, comme ceux utilisés par notre partenaire Selle Italia, les selles ne se déforment plus et le coureur monte sur son vélo d’entraînement et sur son vélo de compétition deux modèles identiques.

 

La selle idéale

La selle parfaite est celle qui soutient le bassin et les tubérosités ischiatiques de façon adéquate, sans gêner le pédalage.

Trouver la bonne taille s’avère donc essentiel. Avec une selle trop étroite on a tout de suite une bonne sensation de pédalage mais on va très vite ressentir des douleurs à cause de la compression sur le périnée et sur la zone génitale. Ceci parce que les ischions ont « glissé » vers l’extérieur sans soutenir le cycliste.

Une selle trop large oblige à assumer une mauvaise position des jambes car elle représente un obstacle au pédalage.

Le modèle le plus utilisé par le Team NIPPO Vini Fantini ?

La selle la plus utilisée par les athlètes de notre Team est sans aucun doute la SLR Team Edition de Selle Italia. Certains préfèrent la version Flow, le modèle avec trou central, qui garantit une moindre pression dans la zone d’appui.

 

 

Le Team

Le Team NIPPO Vini Fantini voit le jour en 2015 comme première équipe professionnelle italo-japonaise. Son objectif est de faire grandir les meilleurs jeunes talents italiens et japonais en vue des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en les plaçant aux côtés de coureurs expérimentés qui peuvent les aider dans leur parcours de croissance vers l’objectif des Jeux. Le choix s’est donc orienté dès le départ sur Damiano Cunego, un coureur d’expérience, un champion éthique et sportif, un symbole du cyclisme en Italie tout comme au Japon.

La saison

Les premiers mois de la saison 2017, malgré le malheureux accident de Damiano Cunego à la Vuelta san Juan (fracture de la clavicule), ont été positifs.

Les objectifs de croissance de l’équipe sont très ambitieux car nous visons à devenir le 3ème Team de l’Asia Tour et le 15ème Team de l’Europe Tour.

Le Tour of Japan et la Japan Cup, outre bien sûr toutes les courses italiennes, seront très importants en vue de l’obtention de cet objectif.

Le Team NIPPO Vini Fantini sera en outre la première et la seule équipe professionnelle italienne à participer aux Hammer Series, nouveau format international qui prévoit une série de courses « à haute intensité » de 3 jours l’une, où les équipes seront amenées à se dépasser dans plusieurs spécialités : Sprint, Climb et Chase. La première série se déroulera à Limburg (Belgique) du 1 au 4 juin et s’annonce spectaculaire pour le public.

 

 

« Page précédente

Scegli il tuo paese

Europe

c'est aussi

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires