Abruzzes

Blockhaus, le méchant géant

Départ

Scafa-Lettomanoppello (PE)

Arrivée

Blockhaus

Difficulté

Élevée

Distance

28 km

Altitude maximale

2.142 m

Pente moyenne

7,3%

Pente maximale

9,4%

Dénivelé

2.038 m

Blockhaus, son nom inspire déjà du respect, puis quand on regarde l’altimétrie, on en a des frissons : 28 km, 2 038 m de dénivelé et 7,3 % de pente moyenne pour la montée qui commence par Scafa – Lettomanoppello (PE) et représente l’une des ascensions uniques, les plus éprouvantes de toute l’Europe, ainsi que la plus longue d’Italie.

 

Une chaleur à faire éclater les pierres
Aujourd’hui, mon ami Max m’accompagne ; il a de la famille par ici. C’est le début du mois d’août et la température à 104 m au-dessus du niveau de la mer du départ dépasse largement 30 degrés. Des deux possibilités de montée, nous avons même choisi la plus difficile : on veut vraiment se faire du mal.

Après une légère montée de 10 minutes, on commence tout de suite par des passages abrupts, supérieurs à 8 %, où l’air est immobile et irrespirable : 3-4 km et on a déjà les jambes coupées et les gourdes mi-vides.

 

Heureusement qu’elle est là
Les seules sensations positives viennent de la selle, du moins pour moi, car j’ai toujours des difficultés à trouver l’assiette. La SLR Super Flow de Selle Italia, montée pour l’occasion, fait preuve de confort, est légère et flexible ; aucune pression grâce à la large fente centrale, qui aide notamment également à mieux évacuer la sueur, et puis, je dois dire qu’elle a une ligne vraiment fantastique, ce qui ne gâte rien.

Durant cette phase initiale, nous faisons très attention à ne pas trop pousser et nous montons avec des braquets de VTT, jamais en dessous de 26, pour préserver nos jambes et ne pas entrer en crise plus tard.

 

À 1 300 mètres, une surprise
Arrivés à 1 300 du Col Lanciano, on sent l’air de la montagne et il y a heureusement une fontaine d’eau glacée, où nous buvons goulûment.

À présent, on y est presque en termes absolus, mais il faut considérer l’effort déjà entrepris, et les derniers 700 mètres de dénivelé risquent de devenir un véritable calvaire.

 

On dirait que c’est la fin, mais non…
La fatigue est vraiment interminable. Un dernier virage et nous arrivons sur l’esplanade de gravier du refuge Pomilio, qui depuis ses 1 888 mètres d’altitude surplombe la plaine tremblante. Il vaut mieux ne pas se détendre parce que la montée pour les vélos continue, et elle est même bien difficile, environ de 9 %. Après avoir franchi une barre, la route devient étroite et accidentée et il faut serrer les dents ne serait-ce que pour rester en équilibre. Au bout de la route, un petit rond-point et une petite chapelle : 2 142 mètres d’altitude.

Dernier commentaire : quelle montée, les gars !
Temps global d’ascension 3 h, 15 minutes. Nous aurions pu peut-être aller un peu plus vite, mais forcer sans savoir vraiment à quoi s’attendre est toujours un mauvais choix.

Ah, encore une chose : attention, car ici, l’après-midi, le vent se lève toujours et la parte initiale de la descente, entièrement à découvert, peut devenir dangereuse. Quelques rafales m’ont carrément déplacé pendant que je descendais à 50 à l’heure, et il s’en est fallu de peu…

Summary
Blockhaus, le méchant géant des Apennins | Voyager en Italie avec Selle Italia
Article Name
Blockhaus, le méchant géant des Apennins | Voyager en Italie avec Selle Italia
Description
Blockhaus 28 km, 2.038 m d'altitude pour l'ascension qui représente l'une des ascensions uniques les plus difficiles en Europe, ainsi que la plus longue en Italie.
Author
Publisher Name
Selle Italia
Publisher Logo

« Page précédente

Scegli il tuo paese

Europe

Trouvez l'idmatch dealer le plus proche et réservez un rendez-vous

c'est aussi

Saisissez vos données et inscrivez-vous à notre newsletter.

*champs obligatoires